BAC PRO plastiques et composites

MON BAC PRO PLASTIQUES  ET COMPOSITES

1 Je suis élève de 3ème.

J’envisage de préparer le bac professionnel Plastiques et composites au lycée Chaptal d’Amboise.

2 Mon profil :

Je suis intéressé par la conception ainsi que la fabrication de produit manuel et/ou automatisé en matières plastiques et composites.

Plus tard, je me vois travailler dans le domaine de la conception, la production, la maintenance et de nombreuses fonctions transverses : qualité, recherche et développement, commercial et marketing… La matière plastique étant omniprésente, les débouchés sont très diversifiés : emballage, automobile, bâtiment, aéronautique, médical…

3 Mon affectation en seconde professionnelle au lycée Chaptal.

Les élèves sont admis en fonction des résultats obtenus lors du contrôle continu de l’année de 3ème dans les matières ci-dessous. Les chiffres qui apparaissent dans le tableau sont les coefficients qui leur sont affectés pour le bac pro Plastiques et Composites.

Français Maths LV1 Sc phys. SVT Techno Arts plastiques EPS HG LV2 ED. musicale Total
3 4 2  1  4  1 15

Je calcule ma moyenne coefficientée, avec mes notes du premier trimestre, du second, du troisième ou de l’année pour me situer. J’en parle ensuite avec mon professeur principal, la conseillère d’orientation ou le chef d’établissement de mon collège et mes parents. Ma moyenne coefficientée est mise en concurrence avec celle des autres élèves demandant la même formation au lycée Chaptal.

Le formulaire ci-dessous me permet d’avoir une rapide idée sur ma moyenne coefficientée pour cette formation. La moyenne est à 150 points.

3.00

4.00

2.00

1.00

4.00

1.00
Total: 0

4 Mon diplôme

Le Bac Professionnel est un diplôme national de niveau IV. Ce Bac Pro me permet d’entrer dans la vie active toute de suite après mais il m’offre aussi la possibilité de continuer vers un BTS ou une spécialisation. Ce diplôme me donnera une qualification d’ouvrier ou d’employé hautement qualifié.

5 Ma formation en 3 ans

Les horaires de formation

La durée du cycle de formation est de 84 semaines auxquelles s’ajoutent une période de formation en entreprise de 22 semaines et 2 semaines d’examen. L’étudiant bénéficie de 2 heures par semaine, d’un accompagnement ou d’une aide individualisée
Les périodes de formation en entreprise (PFMP)

Il existe deux types les périodes formatives qui comme son non l’indique permettent un apprentissage de nouvelles activités qui ne sont pas réalises au lycée. (Elles ont en général une durée de 4 semaines)

Les autres PFMP sont des périodes certificatives, elles permettent une validation d’une ou partie des compétences du diplôme. (Elles ont en général une durée de 5 semaines)

Elles se déroulement au cours des trois années, dans les entreprise de la région.

6 Mon futur métier et mes études après le BAC PRO.

Avec mon Bac professionnel Plastiques et Composites, je peux travailler comme dans un atelier, j’exécuterai le montage et l’installation des équipements de production sur une machine de transformation des matières. J’effectuerai également la gestion des problèmes d’organisation ainsi que le suivi et contrôle de la production. Pour ce faire, il devra parfaitement maîtriser des procédés comme l’injection, l’extrusion soufflage et gonflage, le thermoformage, le moulage de pré imprégné, l’injection de résine … . Je prends part également aux opérations de maintenance et d’entretien et je participe aux interventions électriques et mécaniques. Je dois être en mesure de repérer les dysfonctionnements et de mesurer leurs conséquences.

Avec mon Bac professionnel Plastiques et Composites, je peux travailler comme monteur et installateur des équipements de production.je configure les paramètres et données des machines, je discerne l’origine des problèmes et des dysfonctionnements, je déchiffre des documents techniques en anglais, j’utilise et exploite les outils informatiques propres aux machines. Je surveille l’évolution de la matière plastique en fonction de critères et paramètres définis comme la température et la pression.

Avec mon Bac professionnel Plastiques et Composites, je peux travailler dans des PME et des géants Réparties sur tout le territoire, les entreprises de plasturgie sont cependant davantage concentrées en Rhône-Alpes et dans les pays de la Loire. Les PME sont majoritaires (70 %) mais côtoient quelques grands groupes. Parmi eux, des géants de l’aéronautique et de l’automobile qui se sont dotés d’ateliers intégrés. En production, quelle que soit la taille de l’entreprise, le travail est souvent organisé en 3 × 8 heures. La production tournant en continu, la présence d’un technicien peut être requise en permanence. Le technicien peut aussi être ¬d’astreinte le week-end et appelé à tout moment en cas de problème. La disponibilité est donc de rigueur.

Les horaires sont relativement réguliers et les conditions de bruit, de propreté, d’hygiène sont plutôt correctes
Avec mon Bac professionnel Plastiques et Composites Je dois être capable de décoder un plan d’outillage ou de comprendre des manuels d’utilisation, parfois rédigés en anglais. Je maîtrise les bases de la mécanique, de l’électricité et de l’électronique, de l’hydraulique ou de la pneumatique ainsi que les différentes techniques manuelles et semi-automatisées de la plasturgie, de l’injection à la compression en passant par le thermoformage, le moulage sous vide ou l’extrusion (qui consiste à pousser le plastique à l’intérieur d’une forme qui lui donnera le profil voulu).
Avec mon Bac professionnel Plastiques et Composites Je pilote des machines, je dois aussi être à l’aise dans le monde de l’informatique et de l’électronique. Par ailleurs, je dois être doué de rigueur et de minutie, faire preuve d’initiatives face aux situations problématiques. Enfin, le sens du travail en équipe est indispensable.
Avec mon Bac professionnel Plastiques et Composites J’interviens depuis la conception jusqu’au produit fini. Je travaille sur ordinateur à partir d’un cahier des charges, pour mettre au point un produit en 3 dimensions (3 D). Puis, je réalise des essais. Je peux être spécialisé dans les calculs de structure, les prototypes ou la mise au point.
Avec mon Bac professionnel Plastiques et Composites, je peux travailler comme Conducteur de lignes automatisées, je veille au bon déroulement du cycle de fabrication.

Avec mon Bac professionnel Plastiques et Composites, je peux travailler comme Animateur d’îlot, Je pilote le fonctionnement d’une ou de plusieurs unités de production. De plus, j’anime les échanges avec les autres services de l’entreprise pour respecter les délais, les quantités et les coûts.

Avec mon Bac professionnel Plastiques et Composites, je peux travailler comme Monteur-régleur, je vérifie le fonctionnement des équipements pour garantir la continuité de la production. Enfin, comme dans toute industrie, le technicien contrôle qualité participe aux missions d’audit interne et à des actions de prévention. Il a un rôle de soutien technique auprès des équipes de production.
Le métier demande une certaine forme physique dans la mesure où le technicien en production peut passer sa journée debout, à parcourir l’atelier de machine en machine. Toutefois, la plasturgie est une industrie jeune (elle n’a qu’une cinquantaine d’années), avec des conditions de travail plutôt satisfaisantes (en termes de bruit, d’hygiène, de sécurité…). Une raison pour que les femmes qui y travaillent soient de plus en plus nombreuses.
La plasturgie concerne pratiquement tous les secteurs industriels : aéronautique, médical, électronique, bâtiment, cosmétique, automobile… Avec un effectif global de près de 160 000 salariés, cette industrie, située au 4e rang mondial, se porte plutôt bien. Elle offre de nombreux débouchés aux jeunes techniciens : chaque année, plusieurs milliers de personnes sont recrutées, tous niveaux confondus.

Comme beaucoup d’industries, les sociétés de plasturgie font volontiers appel aux intérimaires. C’est souvent pour elles un moyen de tester les compétences d’un salarié avant un recrutement en CDI. Pour les jeunes sans expérience, le travail temporaire représente donc une façon de mettre le pied à l’étrier.

La plasturgie propose des carrières évolutives. Par exemple, grâce à la formation professionnelle, un jeune conducteur peut devenir, après quelques années, régleur puis animateur d’îlot et même, à plus long terme, responsable de production ou de qualité.

Salaire du débutant

De 1369 à 1636 euros bruts par mois.

Évolution du salaire

De 1751 à 2223 euros bruts par mois. Pour un poste de chef d’équipe

De 2668 à 5226 euros bruts par mois. Pour un poste de responsable d’atelier ou responsable

(Voir l’accord du 08 décembre 2010 sur les grilles de salaires en plasturgie, source : fédération de la plasturgie)